Bien être

Opération de la myopie : le Jour J

En 2017 je reçois un somme d’argent que je décide de garder pour mon opération de la myopie (elle m’a couté 2500 euros). Je prends donc rendez-vous au moment de mes vacances d’Avril, l’opération à lieu le vendredi 29 Avril (de mémoire).

C’est ma soeur qui m’emmène en voiture, après le boulot.

photo : quelques jours après l’opération

Comment cela se passe-t-il?

A l’arrivée, je fais des papiers pour la responsabilité et je donne le chèque (le plus gros chèque que je n’ai jamais fait). J’avais rendez vous pour 18h, il me semble. Je ne suis pas stressée et même surexcitée. On fait une vérification comme quoi je suis toujours opérable (j’avais fait le rendez vous pré opération 8 mois avant) et je vais patienter derrière un paravent. Je revêtit une blouse d’hôpital, une charlotte et des chaussons. L’infirmière me mets les gouttes anesthésiantes. C’est la seule chose qui me faisait peur, le fait de ne pas être endormie par voie veineuse. Je reste en salle pré opération un peu, le temps que les gouttes fassent effet. Ces gouttes enlèvent le reflex de clignement de l’oeil mais je ne comprenais pas comment elles pouvaient anesthésier.

Puis c’est le moment d’aller au bloc. Toujours pas stressée, je me laisse guider car je ne vois pas sans lunettes. On m’installe sous la grosse machine et le chirurgien arrive. Il est totalement cool, et moi, à l’exception de mes interrogations sur l’anesthésie, tout va bien!

Vient le moment de commencer, le chirurgien indique toujours ce qu’il fait. Il commence par poser un écarteur sur l’oeil et un champ opératoire,  avant de gratter la surface (pour que tout soit lisse). Puis c’est le moment du laser, il faut fixer la lumière, c’est super rapide. Le chirurgien fait le décompte des secondes restantes en même temps. Puis c’est au tour de 2e oeil.

Pour moi, l’opération a dû durer 10 minutes à tout casser. C’est totalement indolore, bon on a juste l’odeur de grillé lors du passage du laser mais ca va!

Juste après on a le droit a beaucoup d’eau sur les yeux, pour les refroidir, ça fait un drôle d’effet!

Le moment où le chirurgien m’aide à me relever et me demande comment ça va, est une grand moment! Pour la première fois de ma vie, je voyais clairement sans lunettes!

Bon cela n’a pas duré longtemps, je suis ensuite retournée dans la salle d’attente pré opération, on m’a donné à boire et j’ai gardé les yeux fermés, sous mes lunettes de soleil.

Peu de temps après, je revois le chirurgien pour checker que tout va bien. Il me donne les indications pour la suite également et on fixe le prochain rendez vous.

Ma soeur me ramène chez moi, m’aide pour les gouttes à mettre (de mémoire j’en ai eu 3 sortes à mettre) , j’ai aussi des dafalgans codéinés au cas où.  Je garde mes lunettes de soleil tout le temps, et je reste plongée dans le noir. Pendant les 2 premiers jours je n’ai fais que dormir.

photo : maintenant

Les suites opératoires

Je retourne le voir 2 jours après, le lundi, pour enlever les lentilles de protection qu’on m’a mises et checker que la cicatrisation se passe bien. J’avais prévu mon opération juste avant mes vacances, j’avais donc une semaine de repos.

Finalement, avec mon travail et la double exposition à la lumière, il m’a fallu 3 semaines de repos complet, dans une ambiance sombre car j’avais un peu de mal à me remettre.

J’ai eu un rdv post opératoire un mois après, j’avais récupéré une vue quasi parfaite (9/10 et 8/10) mais je devais prendre encore des gouttes.

Il faut savoir que l’on garde les lunettes de soleil en extérieur pendant 3 mois.

 

Aujourd’hui tout va bien, j’envisage de voir pour corriger mon strabisme, qui est toujours là.

Mon article sur le post opératoire : c’est ici

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *